Laure Lipinski : le déclic Reverso
Reverso Air   >  FAQ    >    

Laure Lipinski : le déclic Reverso

Laure Lipinski a été l'une des premières propriétaires d'un Reverso. le support a changé son rapport à la navigation.

Laure Lipinski, 33 ans, est une jeune femme très dynamique. Pilote de ligne chez Air France, maman d’un petit garçon d’un an et demi, elle pratique depuis toujours le sport assidûment (voltige équestre, planeur, gymnastique, escalade, hockey subaquatique). La voile n’est pas une passion d’enfance pour Laure qui a grandi en région parisienne.

“Je pratiquais occasionnellement : quelques stages en Optimist, des expériences en habitable et en dériveur. Pourtant ma famille aime la mer et la navigation, je suis depuis toujours baignée dans cet univers ”, raconte-t-elle. Ian, le grand frêre de Laure est bien connu dans le milieu de la course au large. Double vainqueur de la Mini Transat (en 2015 et 2017), il prépare actuellement un nouveau projet ambitieux avec un Class40 dernière génération.

C’est donc intéressée par la voile, mais pas encore totalement mordue, que Laure s’installe à Montpellier à 25 ans. “Je souhaite alors profiter davantage de la mer. J’envisage d’acheter un petit dériveur mais je me heurte au problème du stockage car j’habite une petite maison dans le centre ville”, explique-t-elle. Le déclic survient en 2015 lorsque Laure entend parler de Reverso. “Ce support correspond parfaitement à mes attentes. Il est innovant, familial, simple de mise en œuvre et d’utilisation.” Pour ses 30 ans, ses amis lancent une cagnotte qui lui permet d’acquérir le deuxième Reverso de série.

Les sensations sont au rendez-vous !

“C’est du plaisir pur. Le bateau démarre au quart de tour et fonce au planning. La quasi novice que je suis prend des bons coups d’adrénaline !”

S’enthousiasme Laure. “Je me sens en sécurité avec ce bateau très sain, quasi impossible à faire dessaler. Il est accessible à tous et on peut emmener des débutants à bord. Je pense même que cet été mon petit va faire sa première sortie en Reverso !”

Laure profite pleinement de la mobilité permise par Reverso. Elle l’a ainsi embarqué lors d’une croisière sur un catamaran en Méditerranée. Du côté de Montpellier, elle le transporte dans le coffre du véhicule familial et profite de la mer et des lacs. A terme elle pourrait bien acheter un deuxième Reverso et le monter en Bretagne Sud, où habitent désormais ses parents. Une idée qui ressemble fort à celle d’une passionnée !